• Post Category:Articles

Face à la difficulté de trouver des talents, faites appel à un cabinet de recrutement 4.0

Un cabinet de recrutement 4.0, c’est quoi ? De nos jours, il est très à la mode depuis le développement du concept d’industrie 4.0, également appelé l’industrie du futur, d’intégrer la notion de x.0 à de nombreuses choses. Nous avons pu voir apparaitre dans ce contexte des notions comme le Marketing Communication 4.0, ou le Web 4.0. Sans vraiment savoir ce qu’ont été les versions 1, 2 et 3.0.
 
Du coup, comment peut-on alors parler de recrutement 4.0 ? Et qu’est-ce que le recrutement 1, 2 et 3.0 ?

Candidat ? 

Faites-nous part de votre projet professionnel et déposez votre cv.

Entreprise ?

Prenez rendez-vous et confiez-nous vos recrutements

Les enjeux du recrutement 4.0 : des milliers d’offres d’embauche qui ne trouvent pas preneurs.

Alors que la crise sanitaire que nous vivons depuis des mois aurait dû emporter des milliers d’entreprises et d’emplois,  la reprise économique française sera un peu plus forte que prévu. Après avoir plongé de 8 % en 2020, le PIB devrait progresser cette année de 6 % et un quart. La répercussion de cette croissance inattendue se traduit par des centaines de milliers d’offres d’embauche qui ne trouvent pas preneurs. Et ce dans quasiment tous les secteurs d’activité.

Pour certains, il est assez facile de s’en prendre à notre système social trop généreux qui n’incite pas toujours au travail. Mais est-ce la principale raison ?

Recrutement 4.0 : une explosion économique redoutée dont l’issue semblait inéluctable…

La crise sanitaire et économique provoquée par le Covid-19 allait nécessairement déboucher sur une explosion des faillites d’entreprises.  Mais d’après les chiffres publiés mardi 12 octobre  par le groupe Altares, référence en la matière, seulement 5.311 défaillances ont été recensées en France lors du 3e trimestre 2021. Soit 21 % de moins que par rapport à la même période en 2020. Rapporté au bilan de 2019, le recul est plus spectaculaire encore : les mesures de sauvegardes, redressements et liquidations judiciaires ont été divisés par deux.

Une conséquence mécanique de cette baisse spectaculaire est donc que le nombre d’emplois menacés est également en net recul. Altares n’en décompte que 17.460 entre début juillet et fin septembre 2021, contre 26.600 sur la même période en 2020 et 36.000 en 2019.

Pour autant, pouvons-nous penser que cette explosion sera complètement évitée ? Rien n’est moins sûr car on constate de fortes disparités selon les régions et les secteurs d’activité. Et dans ce paysage très contrasté, les mois à venir vont donc être déterminants. D’une part, parce que le « quoi qu’il en coûte » et l’accompagnement massif des entreprises va finir par s’arrêter. D’autre part, parce que des centaines de milliers de chefs d’entreprises vont devoir commencer à rembourser les prêts garantis par l’État. Et que faute de trésorerie, tous ne pourront pas y faire face.

cabinet de recrutement à Strasbourg en Alsace spécialiste de l'approche directe

Recrutement 4.0 : la crise sanitaire n’a pas remis en cause les pratiques des recruteurs

Un article de l’APEC publié en juillet 2021 indique que concernant la sélection des candidats, la crise sanitaire n’a pas remis en cause les pratiques des recruteurs. La lettre de motivation et la demande des diplômes restent toujours des étapes clés dans le processus de sélection opéré par les recruteurs. De même, l’expérience professionnelle et les compétences techniques priment toujours dans le choix des candidats retenus.  

La lettre de motivation 

Les entreprises restent donc fidèles au processus de sélection qui leur a permis ces dernières années de finaliser leurs recrutements. 2/3 d’entre elles ont ainsi demandé une lettre de motivation.

Des diplômes exigés…

…mais peu vérifiés. Les procédures de vérifications auxquelles les recruteurs se sont livrés sont toujours principalement axées sur la demande des diplômes et le contrôle des références. Bien que seulement 1/3 des entreprises se soient toutefois assurées de l’authenticité des diplômes. 

L’expérience professionnelle et les compétences techniques 

La motivation et l’adéquation aux valeurs de l’entreprise constituent certes parfois des critères de choix, mais le parcours professionnel et les compétences techniques demeurent centrales.

Un cabinet de recrutement 4.0, c’est quoi ?

Et si tout le problème ne résidait pas là. Dans la remise en cause ou la non remise en cause des processus de recrutement. Nous aurions pu penser que les modes de recrutement avaient beaucoup évolué depuis des années. Mais en fait, pas tant que ça.

Le recrutement 2.0 : la transformation digitale

L’apparition du web 2.0.  a notamment permis de dématérialiser la relation entre l’entreprise et le futur candidat grâce au digital. Les offres d’emploi ont alors commencé à être diffusées sur des job-boards. Mais cela n’a rien changé dans les critères de sélection des candidats.

Le recrutement 3.0 : le marketing RH et la marque employeur

Par la suite, le recrutement a continué  d’évoluer dans l’ère 3.0 avec l’intégration du marketing dans le recrutement. On parle de marketing RH. Le recrutement 3.0 va plus loin que la simple utilisation des réseaux pour la recherche d’emploi. Celui-ci intègre en effet dans son processus des techniques venant du marketing digital comme l’Inbound Recruiting et le développement des stratégies de marque employeur. Dans cette optique, l’employeur prend conscience de l’importance de l’expérience collaborateur. Pour attirer et fidéliser les collaborateurs mais aussi favoriser le travail collaboratif, le collaborateur doit se sentir comme un client que l’on cherche à séduire.

Le recrutement 4.0 : la prise en compte des nouvelles aspirations des candidats et des contraintes des entreprises

Les entreprises, doivent faire face à des enjeux de plus en plus complexes. Le digital notamment, a véritablement induit la création de nouveaux écosystèmes. De nouveaux entrants mais également de nouveaux comportements. Les modèles historiques des entreprises doivent ainsi être réellement repensés en profondeur.

Mais quels que soient ces changements, l’obligation incontournable pour les entreprises reste celle de progresser pour dégager un résultat positif.  Malgré un paysage chaotique et incertain.

Dans le même temps, la crise sanitaire accélérant ce phénomène, nous voyons se développer de nouvelles formes d’emploi répondant mieux aux nouvelles ambitions des personnes et pouvant dans le même temps mieux répondre à ces nouvelles exigences imposées aux entreprises.

Ces nouvelles formes d’emploi s’appellent : le travail à temps partagé, le management de transition et le portage salarial. Elles se révèlent de vraies solutions performantes pour toutes les TPE, les PME mais aussi les grands groupes.

Votre cabinet de recrutement 4.0 à Strasbourg en Alsace

Atava Executive en tant que cabinet de recrutement 4.0 à Strasbourg en Alsace intégré dans ses offres de services une offre de management de transition et de portage salarial en tant que nouvelle forme d’emploi et alternative aux difficultés de recruter des talents.

Alors que vous soyez candidat ou entreprise, n’hésitez pas à contacter Atava Executive, votre cabinet de recrutement 4.0 à Strasbourg en Alsace, spécialiste du recrutement par approche directe.

Candidat ? 

Faites-nous part de votre projet et déposez votre cv.

Entreprise ?

Prenez rendez-vous et confiez-nous vos besoins