Les niveaux logiques de Dilts et le coaching professionnel

Les niveaux logiques, qu’est-ce que c’est ? Et quel est le lien qui existe donc entre les niveaux logiques de Dilts et le coaching professionnel.  C’est en réalité un modèle mis au point par Robert Dilts, à partir des travaux de Gregory Bateson.  Robert Dilts fait partie en fait des principaux chercheurs qui ont développé la PNL depuis son origine. Il continue d’ailleurs à apporter une contribution majeure aux nouveaux développements de la PNL. Que ce soit dans les domaines de l’éducation, du management ou bien même de la santé.

Le modèle des niveaux logiques constitue réellement un puissant outil de développement personnel. Les niveaux logiques donnent en fait une représentation structurée de l’être humain au moyen de plusieurs domaines de conscience, reliés les uns aux autres. Ainsi, le modèle permet en réalité, de mieux comprendre comment nous fonctionnons. Quelles sont en fait nos motivations profondes. 

Ainsi, nous pouvons diriger notre évolution en agissant en cohérence avec ce que nous sommes. Les niveaux logiques peuvent être représentés simplement sous forme de blocs superposés. En partant du domaine concernant les aspects les plus concrets et les plus extériorisés, nous pouvons nous élever ensuite progressivement vers les autres niveaux. Ceux qui concernent les aspects de plus en plus intérieurs de nous même.

Les 6 niveaux logiques de Dilts

Les niveaux logiques sont au nombre de 6. Les trois premiers niveaux concernent le domaine fonctionnel. Ils répondent donc à la notion d’agir. Les trois niveaux supérieurs correspondent alors au domaine de l’essentiel. Essentiel dans sa définition initiale, c’est à dire qui appartient à l’essence.

1 : L’environnement. Ce qui m’entoure.

Il s’agit du contexte, des personnes qui nous entourent et du lien que nous avons avec eux. L’environnement, influe en fait sur notre comportement et sur les différents niveaux de notre personnalité. 

Nous pouvons aussi agir sur lui, par exemple choisir dans quels lieux et quels contextes nous voulons vivre, agir et évoluer. L’environnement représente ce qui est à l’extérieur de nous. mais aussi ce qui fait partie également de notre domaine de conscience.

2 : Mon comportement. Mes paroles, mes actes. Ce que je fais.

Mon comportement, ce sont principalement mes paroles et mes actes. Cela se traduit en fait par ce que j’exprime et ce qu’on perçoit de moi. 

Notre comportement inclut nos paroles, nos actes et tout ce qui est l’expression de nous- mêmes. Il est ce qui nous manifeste aux yeux des autres. Par notre comportement, nous pouvons en fait agir sur notre environnement. Lorsque nous observons nos faits et gestes, nous sommes ainsi dans ce niveau de conscience.

3 : Mes capacités : Ce que je peux.

Ce niveau représente mes capacités, mes savoir-faire et mes ressources. Les connaissances dont je dispose.

Nous avons tout intérêt à bien connaître et à savoir utiliser les ressources que nous possédons. Nous les sous-estimons la plupart du temps, faute de bien en avoir pris conscience. Il nous faut donc en prendre conscience et faire le lien entre ces ressources et nos croyances. Nous avons en effet de multiples croyances, favorables ou défavorables, sur nos capacités. 

Si nous sommes convaincus de nos facultés, nous allons faire réellement émerger les capacités nécessaires et ainsi nous donner le maximum de chances de réussite. L’inverse est malheureusement vrai et la certitude de « ne pas être capable de » va brider notre potentiel et nous amener à l’échec.

4 : Mes croyances et mes valeurs. Ce que je crois.

Il y a une interaction en fait permanente entre nos croyances sur nous-mêmes et nos capacités. Mes croyances, mes valeurs. La façon dont je perçois et j’interprète.

Nos croyances découlent de notre vécu, de notre éducation, de nos habitudes de vie, des idées reçues dans notre milieu socioculturel. Mais aussi de nos constructions personnelles. Qu’elles soient conscientes ou non, ces croyances organisent notre façon de penser. Elles sont un filtre qui conditionnent nos capacités.

Nous avons tous intérêt à bien prendre conscience de nos croyances. Notamment à identifier celles qui nous servent et celles qui nous desservent.

5 : L’identité. Ce que je suis.

Ce niveau correspond à l’image que nous avons de nous-mêmes.

Ce niveau de conscience est essentiel car il influence tous les autres niveaux logiques. Il peut être vécu à divers degrés de profondeur, depuis la conscience de nos différentes facettes jusqu’au sentiment de la partie la plus profonde de notre être.

Il s’agit d’un immense domaine que nous devons explorer et découvrir progressivement. Il y a deux niveaux d’identité dont la distinction est importante.

  • L’identité de rôle. C’est le niveau de perception de nous-mêmes en tant qu’être agissant, réagissant, décidant et utilisant le mot JE.
  • L’identité profonde qui est le niveau du véritable SOI. Le SOI est essentiellement lié au domaine de l’inconscient.

6 : La mission : Au delà de l’identité…

La dimension spirituelle nous amène notamment à nous poser les questions suivantes :

  • Quelles sont les limites réelles de l’être que je suis, celles de la conscience 
  • Quel sens à ma vie ? A quoi suis-je relié de plus grand que moi ?

L’objectif à ce niveau est de vérifier la cohérence d’un projet avec les valeurs et l’identité profonde de la personne. Cela permet d’aligner l’ensemble des composantes de la personne depuis l’être profond jusqu’au comportement, ainsi qu’avec le contexte environnemental.

Coaching professionnel et les niveaux logiques.

Les niveaux logiques est un outil très utilisé en coaching profesionnel. Plus précisément, en coaching professionnel, nous allons travailler sur l’alignement des niveaux logiques en effectuant une remontée des niveaux logiques. Pour ce faire, il est essentiel de faire appel à un coach profesionnel certifié. 

La remontée des niveaux logiques peut se pratiquer aussi bien en coaching individuel, en coaching d’équipe ou en coaching d’organisation.

Les niveaux logiques et coaching professionnel

La remontée des niveaux logiques de Dilts en coaching professionnel, ça consiste en quoi ?

La remontée des niveaux logiques en coaching professionnel consiste donc à accompagner une personne dans un changement nécessaire à l’atteinte d’un objectif. Et de lui faire visualiser, vivre ce changement et de l’ancrer afin d’en faire une ressource pour la personne.

Afin d’aider le coaché à imaginer la situation, le coach professionnel va utiliser la méthode « Comme si », qui est une bonne façon de contourner les objections.  Par exemple : «Imagine un moment où ça sera… » « Et si tu voyais quelque chose ça serait quoi ? » « Imagine que …» .

Les niveaux logiques de Dilts et coaching professionnel certifié à Strasbourg en Alsace

Vous voulez en savoir plus sur la remontée des niveaux logiques ? Vous souhaitez être accompagner dans un coaching individuel, un coaching d’équipe ou un coaching d’organisation ? N’hésitez pas et contactez-nous pour un premier entretien sans engagement.